Le Bureau de l’ombud des vétérans (BOV) – Soutien par les pairs pour les vétérans ayant subi un traumatisme sexuel militaire.

l’ombud des vétérans

Nishika Jardine l’ombud des vétérans

Le 2 juin 2021 – Ottawa (Ontario) Le Bureau de l’ombud des vétérans (BOV) a publié aujourd’hui son rapport intitulé Soutien par les pairs pour les vétérans ayant subi un traumatisme sexuel militaire.

Le soutien par les pairs est une ressource éprouvée pour les vétérans qui vivent des difficultés psychologiques. Des milliers de vétérans ont bénéficié du programme Soutien Social; Blessures de Stress Opérationnel (SSBSO) d’Anciens Combattants Canada. Cependant, en enquêtant sur la plainte d’un vétéran, le BOV a découvert que ceux qui racontent leur expérience d’un traumatisme sexuel militaire (TSM) sont renvoyés de ce programme. 

Cela est injuste. Tous les vétérans devraient avoir un accès équitable à un soutien par les pairs comparable, quelle que soit la cause de leur problème de santé mentale lié au service.

Le BOV recommande au ministre des Anciens Combattants de mettre en place un programme de soutien par les pairs financé qui répond aux besoins des vétérans qui ont subi un TSM. Nos constatations indiquent également la nécessité d’améliorer la collecte de données et le suivi des résultats du programme afin de s’assurer que les divers besoins des vétérans sont satisfaits.

Citation

« L’accès au soutien par les pairs financé par ACC doit être équitable et offert à tous les vétérans, quelle que soit la cause de leur problème de santé mentale lié au service. Les vétérans qui ont subi un TSM réclament depuis des années un programme de soutien par les pairs financé par ACC. Nous nous attendons à ce que le gouvernement agisse rapidement pour mettre en œuvre le programme promis dans le récent budget fédéral. »

– Colonel (à la retraite) Nishika Jardine, ombud des vétérans

Recommandations

Le BOV recommande ce qui suit au ministre des Anciens Combattants : 1) fournir un programme de soutien par les pairs financé qui répond aux besoins des vétérans qui ont subi un TSM; 2) publier l’analyse comparative entre les sexes plus pour l’établissement d’un programme financé de soutien par les pairs pour les vétérans qui ont subi un TSM; 3) établir un système de mesure du rendement et présenter chaque année un rapport sur tous les résultats du programme de soutien par les pairs afin de s’assurer que les besoins des vétérans et de leur famille sont satisfaits.

Principales constatations

·         Les vétérans qui ont subi un TSM devraient avoir accès à des programmes de soutien par les pairs comparables à ceux des vétérans qui ont subi d’autres blessures ou traumatismes liés au service militaire.

·         En raison de l’absence de données suffisantes sur le programme Soutien Social; Blessures de Stress Opérationnel (SSBSO), il est impossible pour ACC de mesurer pleinement l’efficacité des résultats du programme en général et de s’assurer que les besoins de tous les vétérans sont satisfaits.

Lien connexe

Consultez le rapport ici : https://ombudsman-veterans.gc.ca/fr/Soutien-par-les-pairs-pour-les-v%C3%A9t%C3%A9rans-ayant-subi-un-traumatisme-sexuel-militaire

Personne-ressource pour les relations avec les médias

Lucille Hodgins

Tél. : 613-617-7205

Courriel : [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *