CTV News et Paul Palango

C'est le même homme qui a dit que le tireur de Portapique était un informateur de la GRC avec un "permis de tuer"

Le message suivant a été envoyé à CTV News

Je note que vous avez eu Paul Palango sur CTV News Atlantic le 9 juin.
C’est le même homme qui a dit que le tireur de Portapique était un informateur de la GRC avec un “permis de tuer” . C’est le même homme qui a dit que le tireur avait reçu 475 000 $ de Brinks comme paiement de la GRC alors qu’en fait il a simplement encaissé ses REER et que c’est la procédure standard que les banques utilisent pour gérer ce type de transaction importante en espèces. C’est le même homme qui a prétendu qu’un sergent d’état-major de Tantallon avait refusé d’autoriser des heures supplémentaires parce que cela aurait affecté sa rémunération au rendement, qui n’existe pas. Palango sait que rien de tout cela n’est vrai.  Il existe de nombreux autres exemples de manquements à l’éthique de Palango, mais l’origine du problème réside dans ses “sources”. Elles sont généralement anonymes, si tant est qu’elles existent, et ses histoires se transforment généralement en ce qui a été décrit avec précision comme des contes de fées.
Et maintenant Palango et Frank Magazine se sont abaissés à un niveau incroyablement bas en publiant une fuite de l’enregistrement du 911 d’un garçon de 12 ans et de deux autres victimes. La personne qui a divulgué ces enregistrements devra, espérons-le, rendre des comptes, mais, dans une course à l’incivilité et sans aucun égard pour les victimes et leurs familles, Palango et Frank Magazine ont réussi à abaisser la barre à un autre niveau. Il a également eu le culot de critiquer les familles des victimes pour avoir été indignées. C’est méprisable !
Comme si cela ne suffisait pas, Palango et Frank Magazine rapportent maintenant que les membres de la GRC ont ” exécuté ” le tireur et CTV News a publié cette histoire. Toute personne ayant une once d’expérience du maintien de l’ordre contesterait tout ce qu’il dit sur ces derniers clips vidéo. Même votre propre expert en maintien de l’ordre, Chris Lewis, a fait des trous dans ses accusations et pourtant CTV News continue de donner une tribune à Palango. Pourquoi ?
Palango a fait toute sa vie une diatribe sur la GRC et la tragédie de Portapique et n’a pas permis à la Commission de faire son travail sans distraction. Cette tragédie a été l’événement le plus sans précédent et le plus horrible de l’histoire du Canada et il n’y a aucune chance que la réponse aurait été faite parfaitement dans n’importe quelle juridiction. Certaines leçons difficiles seront apprises, mais il est impératif que la Commission, et seulement la Commission, soit la source crédible pour toutes les réponses concernant Portapique. Pas Palango, pas Frank Magazine, pas CTV News ou qui que ce soit d’autre.


Regards,
Stephen Mills, S/Sgt.
(Ret)Bureau de l’engagement du public
Association des vétérans de la GRC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *